FANDOM


Annette Messager, plasticienne contemporaine française née le 30 novembre 1943 à Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais). Elle est représentative d'un art du quotidien mêlant réalisme et fantastique, et depuis ses débuts dans les années 1970, « essaie de voir s'il y a quelque chose à montrer » dans le domaine de l'art au féminin et met en scène de façon ironique la condition féminine.

Source et compléments sur Annette Messager

Elle est mariée à l'artiste français Christian Boltanski.

Biographie Modifier

Messager interrompt ses études aux Arts décoratifs de Paris à la veille de mai 68, et gagne sa vie en vendant de menus objets de sa confection. C'est à cette époque qu'elle réunit ses premières Collections, albums de photographies et de sentences extraites de la presse qu'elle annote et modifie. La galerie Germain lui commande en 1971-1972 une œuvre avec de la laine : Messager crée Les Pensionnaires, alignement de moineaux empaillés et emmaillotés dans des tricots. Elle rompt alors avec la vente d'objets confectionnés pour entamer une création continue, qu'elle expose à Munich en 1973 puis à l'ARC en 1974. Cette même année elle est remarquée pour sa Collection de proverbes, anthologie d'idées reçues sur la femme qu'elle brode sur des carrés de coton blanc. Ses travaux se structurent progressivement et sont exposés à l'échelle internationale.

Elle enseigne a l'école nationale supérieure des beaux-arts de paris et vit en 2007 à Malakoff dans les Hauts-de-Seine.

Œuvre Modifier

Le processus de créationModifier

Les travaux d'Annette Messager sont structurés par différents projets aux appellations ironiques, conçus comme autant de facettes de la plasticienne, et qui s'ajoutent les uns aux autres sans qu'il soit évident de les dissocier :

  • Le cycle « Annette Messager artiste » débute avec le travail sur les Pensionnaires en 1971-1972 : il regroupe l'exposition des oiseaux empaillés ainsi que des albums de croquis les représentant dans un jeu puéril et ambigu qui tient de l'enfance et de la folie.
  • Le cycle « Annette Messager collectionneuse », développé simultanément, se compose d'un ensemble de 56 albums regroupant des collections variées : annonces matrimoniales (Le Mariage de Mlle Annette Messager), coupures de presse (Les Hommes que j'aime/j'aime pas), photos (Les enfants aux yeux rayés, Mes jalousies...), images de magazines (Les tortures Volontaires), dictons (Ma collection de proverbes), signatures, tests de Rorschach ( Petite pratique magique quotidienne), adjectifs qualificatifs...
  • Le cycle « Annette Messager femme pratique » en 1974 se compose de séries de planches décrivant en détail la procédure de tâches manuelles ordinaires (Mes travaux d'aiguille, Quand je fais des travaux comme les hommes)
  • Le cycle « Annette Messager truqueuse » en 1975 s'inscrit dans un contexte d'art corporel : le corps de l'artiste devient le support d'un travail de trucage dont on ne sait pas s'il s'agit de maquillage ou de retouche photo (série La femme et...)
  • Le cycle « Annette Messager colporteuse » en 1982 comprend la série des Chimères et celle des Effigies, il est résolument tourné vers le fantastique.

Influences et questionnementModifier

Influencé par le surréalisme d' André Breton et par le féminisme dans le contexte des années 1970, son travail s'inscrit dans le courant dit des "mythologies individuelles", qui marque un regain d'intérêt pour l'autobiographie et la narration . Il explore parallèlement l'ambivalence de l'enfance, le rapport magique au monde, le fantasme et le fantastique (Pièges à chimères, 1984) tout en conservant une proximité avec l'art populaire.

Par l'utilisation de pratiques modestes proches de l'art brut, des arts premiers (l'objet talisman), de l'artisanat, voire de l'art de vivre( les tâches quotidiennes) ou des productions de l'enfance (la pratique récurrente du jeu), Messager cherche à savoir à partir de quel moment une création appartient au domaine de l'art.

MatériauxModifier

L'œuvre en général se caractérise par l'emploi de matériaux qui appartiennent à l'art pauvre : peluches, morceaux de tissus, crayons de couleur, traversins, etc. Des objets modestes et familiers avec lesquels l'artiste confectionne des structures relevant du talisman, de la relique ou de l'ex-voto populaire, dans une optique qui se veut à la fois protectrice et inquiétante.

Depuis 1988, elle utilise des peluches, des animaux empaillés, des morceaux de tissus et en fait des hybrides mi-hommes et mi-bêtes.

Autour de l'œuvreModifier

La violence de certains des travaux d' Annette Messager fut décriée(Les Enfants aux yeux rayés, en 1971-1972, photographies noir et blanc barrées au stylo bille de très jeunes enfants, ainsi symboliquement "tués" ). Depuis quelques années, Messager investit des domaines plus larges et des préoccupations du monde contemporain telles que la vache folle ou la procréation artificielle.

Annette Messager a reçu le Lion d'or de la 51ème biennale de Venise en 2005 pour son installation Casino (Pavillon français) qui s'inspire librement du personnage de Pinocchio. Elle est exposée à Paris et à New York.

Elle a également dessiné le Laisser-passer du Centre Pompidou pour l'année 2007 - centre qui lui a consacré la même année une exposition rétrospective.

Bibliographie Modifier

Publications de l'artiste :

  • Annette Messager, "La femme et...", éd. Dilecta, Paris, mai 2007
  • Annette Messager, "Les Pensionnaires", éd. Dilecta, Paris, mai 2007
  • Annette Messager, "Casino" - Biennale de Venise 2005, Paris Musées, 2005.
  • Annette Messager,"Rions noir", Quiquandquoi/Paris Musées, 2003.
  • Annette Messager, "État civil", Actes sud, 2002.
  • Annette Messager, "Nos témoignages", Editeur Hans-Ulrich Obrist, Oktagon Verlag, 1995


Ouvrages consacrés à l'artiste :

  • Messager Annette, " Les messagers", ed.X Barral, 2007, ISBN 9782915173239
  • Marie-Laure Bernadac, "Annette Messager, Mot pour mot", Dijon, Les presses du réel, 2006, ISBN 978-2-84066-127-6
  • Collectif, "Annette Messager, sous-vent", Paris Musées, 2004.
  • Collectif, "Annette Messager, hors-jeu", Actes sud, 2002.
  • Catherine Grenier, Annette Messager, Paris, Flammarion, 2000.
  • Serge Lemoine et al., Annette Messager, Comédie tragédie. 1971-1989, Grenoble, Musée de Grenoble, 1989.

Filmographie Modifier

  • Les Chimères d'Annette Messager, réalisateur Yves Brouty, 1983
  • Annette Messager reine de la nuit (12mn) réalisateur Philippe Demontaut, 1986
  • La carte du tendre d'Annette Messager, réalisateur Michel Nuridsany, 1992
  • Plaisirs / Déplaisirs : le bestiaire amoureux d'Annette Messager 2001, documentaire vidéo (52 min), réalisation de Heinz Peter Schwerfel

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard