FANDOM


Afficher la carte Google détaillé de ce lieu
Galerie de photos sur Arequipa


Arequipa est la capitale de la région péruvienne du même nom, et la deuxième ville la plus peuplée du pays. La ville est située à plus de 2 335 mètres (7 550 pieds) d'altitude, au pied du volcan Misti, dans les Andes péruviennes.

Deux étymologies existent pour expliquer son nom : l'actuelle assure que le mot arequipa vient de l'Aymara ari (montagne) + kipa (locatif) et signifie à peu près près de la montagne ; une autre interprétation serait que le mot vient de la phrase quechua Ari, quepay qui signifie « Ici, restez vous ».

Dans la province aride d'Arequipa, les autorités péruviennes ont entrepris de rendre fertiles des milliers d'hectares désolés en domptant l'eau qui dévale de la Cordillère des Andes.

La ville contient en son centre le plus grand couvent du monde, le Monasterio Santa Catalina.

Histoire Modifier

Période pré-coloniale

Les trouvailles archéologiques indiquent que la vallée fertile où se trouve Arequipa a été occupée entre 5000 et 6000 avant JC.

Au Modèle:XVe siècle la région, alors occupée par les Amérindiens aymara, fut conquise par les Incas et servit de base importante de ravitaillement de produits agraires pour l'empire.

Période coloniale

La ville moderne fut fondée le 15 août 1540 par Garcí Manuel de Carbajal, un émissaire du conquistador espagnol Francisco Pizarro. Un an plus tard, Charles V d'Espagne l'élève au rang de ville et lui confère les armes qu'elle conserve toujours aujourd'hui. L'arrivée de l'influence espagnole laissa de nombreuses reliques et l'architecture coloniale, ce qui rappelle au visiteur le passé colonial de cette ville, lorsqu'elle était la plus peuplée de l'ensemble du territoire du Pérou.

Période républicaine

Après l'indépendance péruvienne de l'Espagne, entre 1833 et 1834, l'écrivaine française Flora Tristan visita Arequipa dans le but de rencontrer la famille du côté de son père. Flora Tristan était la fille du diplomate péruvien Mariano Tristán y Moscoso. En 1838, elle publia à Paris les souvenirs de son voyage sous le titre Pérégrinations d'une paria. Elle décrit dans ce livre la réalité aréquipénienne de cette époque.

Les Indiens construisent des villages dans le désert péruvien Modifier

A 1 500 m, entre Arequipa et la côte pacifique, s'étend un haut désert au paysage de type saharien. Le sable blanc prend au soleil un aspect neigeux. Des familles d'Indiens en quête d'une zone cultivable s'y sont installées en raison de la proximité d'un barrage qui crée un nouveau moyen d'irrigation des vallées.

Fichier:Arequipa Plaza by night.jpg

Personnalités associées à Arequipa Modifier

GalerieModifier

Modèle:Message galerie

Voir aussiModifier

Liens externes Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard