FANDOM


Balaïtous
Altitude : 3 144 m
Localisation : Hautes-Pyrénées
vallée d'Arrens-Marsous
Afficher la carte de ce lieu
Coordonnées (en décimal) :
Latitude = 42.839 ; longitude = -0.290
Galerie de photos complémentaire
Première ascension : Peytier et Hossard, le 3 août 1825
Une description de la voie d'accès


Le Pic du Balaïtous, se situe à la frontière entre la France (Hautes-Pyrénnées) et l'Espagne (province de Huesca). Il marque le début, en venant de l'ouest, des Hautes-Pyrénées. Il est le premier pic de la chaîne dépassant l'altitude de 3 000 m depuis la côte Atlantique.

Il se trouve au fond du Val d'Azun, accessible à partir d'Arrens-Marsous.

GéographieModifier

Il fait partie d'un imposant massif granitique. On trouve cependant à son sommet des roches calcaires dans lesquelles sont incrustés des fossiles d'animaux marins.

ToponymieModifier

Le mot Balaïtous vient probablement de l'occitan vath (pron. bat), vallée et leitosa (pron. léytouse), de lèit, lait donc laiteuse. Le nom peut signifier la « vallée laiteuse », en raison du glacier situé dans cette vallée orientée vers le nord-est et à laquelle le nom s'appliquer au premier abord, ou la « vallée qui donne du lait » en raison de la couleur du torrent issu du glacier de Las Néous, chargé de boues blanchâtres provenant de la décomposition des feldspaths du granite et s'écoulant en outre en cascades et rapides successifs. Une autre interprétation proposée est la « vallée avalancheuse », de vath et lieitosa venant de lieit signifiant lit ou couloir d'avalanche.

HistoireModifier

L'ascension étant longue et relativement difficile, la première ascension du Balaïtous n'est réalisée que le 3 août 1825 par les officiers géodésiens Pierre Peytier et Paul-Michel Hossard. Ces derniers sont chargés d'établir la nouvelle carte d'état-major de la zone, ils effectuent auparavant et par erreur la première ascension du pic Palas à cause du brouillard .

La deuxième ascension est le fait du grand pyrénéiste Charles Packe en 1864, qui parvient après plusieurs échecs au sommet en septembre, persuadé de réaliser là une première. Sa surprise est totale quand il trouve les marques évidentes de 1825.

Voies d'accèsModifier

De nombreux itinéraires existent de nos jours pour l'ascension, mais aucun n'est vraiment facile, en particulier en raison du dénivelé, qui est supérieur à 1 500 m à partir de tout point accessible en voiture. Les itinéraires les plus fréquentés empruntent le glacier de Las Neous. Certaines voies, amenant au sommet par le versant espagnol, font emprunter la grande diagonale curiosité géologique caractéristique du Balaïtous. Les refuges français de Larribet (2 060 m), du Balaïtous (G. Ledormeur) (1 970 m) ou d'Arrémoulit (2 305 m) sont des points de départ possibles. Du côté espagnol on pourra utiliser le refuge de Respumoso.

Fichier:Balaitous20788.JPG


Le Balaïtous , vu depuis le Pic du Midi de Bigorre

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard