FANDOM


La bataille de Sekigahara (関ヶ原の戦い, Sekigahara no Tatakai), qui s'est déroulée les [20 et 21 octobre 1600, est un événement majeur de l'Histoire du Japon. Elle marque la fin de l'époque Sengoku et le début de l'époque d'Edo.

Elle est surnommée Tenka wakeme no kassen ( 天下分け目の合戦, « la bataille qui décida de l'avenir du pays »).

À l'endroit qui est aujourd'hui Sekigahara, dans la préfecture de Gifu, les forces d'Ieyasu Tokugawa combattirent celles de Mitsunari Ishida, qui étaient loyales au fils et héritier de Hideyoshi Toyotomi.

Cette bataille ouvre le chemin vers le shogunat pour Ieyasu Tokugawa, bien qu'il lui ait fallu trois ans de plus pour consolider sa position au pouvoir contre le clan Toyotomi et les daimyos. Sekigahara est généralement considérée comme le début non-officiel du shogunat Tokugawa.

Le contexteModifier

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, un groupe de seigneurs de la guerre, les Daimyos, exerça une influence de plus en plus marquée. Théoriquement soumis au Shogun, ils ne tardèrent pas à intriguer et à se livrer à des batailles sanglantes afin de s'attirer les faveurs de l'Empereur et de se faire décerner la charge de Shogun.

Victorieux de nombreuses batailles, Oda Nobunaga, issu d'un clan obscur, parvient à se faire nommer Shogun et à unifier, par la force, tout l'Est du japon avant d'être assassiné en 1582. Un de ses subalternes, Toyotomi Hideyoshi, assure sa succession et étend son autorité sur d'autres provinces japonaises. Désireux d'annexer la Corée, Hideyoshi y débarque en 1592 mais est contraint à la retraite par une intervention de la Chine, protectrice traditionnelle de la Corée. Hideyoshi effectue une nouvelle tentative de conquête du sol coréen en 1597 mais celle-ci échoue de manière similaire. Devenu fou, Hideyoshi meurt en 1598. Son fils n'étant âgé que de six ans, le pouvoir est exercé par un conseil de régence.

La présence de Hideyoshi et de son frère Hidenaga avait empêché les deux camps de faire plus que se quereller, mais lorsque tous deux moururent, les conflits s'exacerbèrent et débouchèrent sur une franche hostilité. Le clan Toyotomi étant connu pour être d'origine paysanne, ni Hideyoshi ni aucun membre de sa famille ne pouvait prétendre au titre de shogun. Plus tard, la mort de Toshiie Maeda effaça les dernières traces d'amitié entre les deux factions.

L'un de ses vassaux, Ieyasu Tokugawa, désireux de s'emparer du pouvoir, s'oppose aux seigneurs fidèles à la mémoire d'Hideyoshi. En juin 1600, la confrontation semblait devenue inévitable. L'alliance loyaliste regroupe les clans Mori, Otani, Ukita, Uesugi, Kobayakawa et Chosokabe qui constituent l'"Armée de l'Ouest". L'"Armée de l'Est" est composée des troupes de Ieyasu Tokugawa et de ses vassaux.

DéroulementModifier

En juillet 1600, l'Armée de l'Ouest prend l'offensive en direction d'Osaka, quartier général d'Ieyasu, alors qu'au même instant, de ses possessions orientales, leur allié Uesugi prend l'usurpateur à revers. Perdant de nombreuses places durant les mois de juillet et d'août, Ieyasu parvint, en septembre, à stopper la progression d'Uesugi. Fort de ce succès, il ramenne rapidement ses troupes vers l'Ouest afin d'affronter les forces principales de l'Armée de l'Ouest qui ne s'est pas encore renforcée des clans Mori et Chosokabe. Le 20 octobre, les armées viennent au contact dans le centre du pays, aux abords du petit village de Sekigahara.

La bataille s'est déroulée sous une pluie battante. La bataille est très incertaine, et dure plus de 24 heures. La veille, le général Yoshiro Shimazu avait voulu lancer une attaque en fin de journée, idée rejetée par Ishida, car elle lui parut lâche. Les troupes d'Ishida prennent position en croissant de lune sur les hauteurs autour de l'armée de Tokugawa. Par ailleurs, Ishida attendait l'arrivée des Mori sur les arrières de l'Armée de l'Est. La bataille s'ouvre le 21 octobre, par une charge des Tokugawa, bien qu'en infériorité numérique, et en position moins élevée. Celle-ci échoue, et l'armée de Tokugawa subit de lourdes pertes.

La défection du clan Kobayakawa en faveur des Tokugawa fait basculer le sort de l'affrontement dans l'après-midi du 21 octobre. Hideaki Kobayakama devait trahir Ishida dans la journée, mais celui-ci face à l'échec de la charge Tokugawa, hésite. Ieyasu Tokugawa envoya donc une unité d'arquebusiers tirer sur les forces de Kobayakama positionnées sur le mont Matsuo. Ceci décide Kobayakama à trahir les Toyotomi. C'est à ce moment-là qu'Ishida ordonne la contre-attaque. Toutefois, Shimazu refusant d'y participer, furieux que son idée de la veille ait été rejetée, Kobayakama ayant trahi, et les Mōri n'étant pas arrivés, l'assaut d'Ishida se brise immédiatement.

Kobayakama commence à attaquer le reste de l'armée, ce qui cause la déroute de l'armée d'Ishida, et la victoire finale de Ieyasu Tokugawa.

ConséquencesModifier

Le 21 octobre à la tombée de la nuit, la victoire d'Ieyazu est presque totale. Même si ses forces ont subi de lourdes pertes, la journée tourne au désastre pour l' armée loyaliste. La plupart de dirigeant de l'Ouest sont tués ou capturés.

Les survivants sont spolliés de leurs biens qui sont distribués aux fidèles d'Ieyazu. En 1603, l'Empereur, constatant la domination sans partage d'Ieyazu, lui décerne la charge de Shogun.

Cette bataille est décisive pour établir la domination des Tokugawa sur le Japon. Les principales forces féodales s'opposant à la prise de pouvoir des Tokugawa étant vaincues, une ère de paix (période Edo) qui dura jusqu'à la restauration Meiji en 1868 commence pour le Japon.

Liste des commandantsModifier

Armée de l'est (aux côtés des Tokugawa)

  • Ieyasu Tokugawa - 30 000 hommes
  • Toshinaga Maeda
  • Masamune Date
  • Kiyomasa Katô - 3 000 hommes
  • Masanori Fukushima - 6 000 hommes
  • Tadaoki Hosokawa - 5 000 hommes
  • Yukinaga Asano - 6 510 hommes
  • Terumasa Ikeda - 4 560 hommes
  • Nagamasa Kuroda - 5 400 hommes
  • Yoshiakira Kato - 3 000 hommes
  • Yoshimasa Tanaka - 3 000 hommes
  • Takatora Tôdô - 2 490 hommes
  • Yoshiaki Mogami
  • Kazutoyo Yamauchi - 2 058 hommes
  • Yoshishige Hachisuka -
  • Tadakatsu Honda - 500 hommes
  • Hirotaka Terasawa - 2 400 hommes
  • Kazumasa Ikoma - 1 830 hommes
  • Naomasa Ii - 3 600 hommes
  • Tadayoshi Matsudaira - 3 000 hommes
  • Nagamasu Oda - 450 hommes
  • Sadatsugu Tsutsui - 2 850 hommes
  • Nagachika Kanamori - 1 140 hommes
  • Nobutaka Tomita
  • Shigekatsu Furuta - 1 200 hommes
  • Mitsuyoshi Wakebe
  • Tadauji Horio
  • Kazutada Nakamura
  • Toyouji Arima - 900 hommes

Armée de l'ouest (aux côtés des Ishida)

  • Terumoto Mori (officiellement à la tête de l'alliance) - (n'était pas présent) - 15 000 hommes
  • Kagakatsu Uesugi
  • Hideie Ukita - 17 000 hommes
  • Yoshihiro Shimazu - 1 500 hommes
  • Hideaki Kobayakawa - 15 600 hommes
  • Mitsunari Ishida (véritablement à la tête de l'alliance) - 4 000 hommes
  • Yukinaga Konishi - 4 000 hommes
  • Nagamori Mashita
  • Suketada Ogawa - 2 100 hommes
  • Yoshitsugu Otani - 600 hommes
  • Yasuharu Wakisaka- 990 hommes
  • Ekei Ankokuji - 1 800 hommes
  • Yoshinobu Satake
  • Hidenobu Oda
  • Morichika Chosokabe - 6 600 hommes
  • Mototsuna Kutsuki - 600 hommes
  • Naoyasu Akaza - 600 hommes
  • Hiroie Kikkawa - 3 000 hommes
  • Masaie Natsuka - 1 500 hommes
  • Hidemoto Mori - 15 000 hommes
  • Katsushige Toda - 1 500 hommes
  • Masayuki Sanada
  • Rei Sama
  • Miyamoto Musashi

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard