FANDOM


Bodhisattva est un terme sanskrit qui signifie « être (sattva) d'éveil (bodhi) » ; il appartient au vocabulaire religieux du bouddhisme. On l'écrit 菩薩 en japonais, où l'on prononce bosatsu.

Les Bodhisattvas sont principalement honorés dans le bouddhisme mahāyāna et le vajrayāna où le terme désigne des personnes ayant acquis l'état de bouddha mais refusant le nirvāna par pure compassion pour se réincarner de nouveau et venir en aide aux autres êtres.

Dans ce type de bouddhisme, l'état de bodhisattva est dit être le neuvième avant l'accession au suivant, celui de Bouddha. Le bodhisattva y est décrit comme un être (sattva) de « bonté merveilleuse » qui renonce à la libération définitive (parvenu au nirvāṇa, il reste dans le saṃsāra pour aider l'ensemble des hommes à trouver leur délivrance. En ce sens, le bodhisattva, être de pure compassion, s'oppose à l'arhat qui, dans la doctrine du theravāda (bouddhisme primitif) a pour aspiration son salut propre.

Un véritable culte est rendu aux bodhisattva principaux :

  1. Avalokiteshvara (Kannon en japonais, Kwan Yin en chinois), « Celui qui regarde vers le bas avec compassion ». Il représente la compassion d'Amitabha. Quand il tient un lotus et un rosaire, on l'appelle Padmapani ;
  2. Vajrapani, le « porteur de vajra » ;
  3. Maitreya (Miroku Bosatsu), « Celui qui aime ». Il a le teint doré, est coiffé d'une couronne ou d'un diadème, avec souvent un stupa dans la coiffure. Il tient un lotus ou un flacon d'ambroisie ;
  4. Samantabhadra (Fugen Bosatsu)« L'Auspicieux » ;
  5. Manjusri (Monju Bosatsu ), « À l'éclat charmant ». Toujours jeune, il porte le glaive, avec lequel il tranche l'ignorance, et le livre du Prajñaparamita Sutra ;
  6. Ksitigarbha, (japonais Jizo)« qui a la terre pour matrice » ;
  7. Mahasthamaprapta (Seishi Bosatsu), « celui qui a acquis une grande force » ;
  8. Vajrasattva, qui tient le vajra et le gantha ;
  9. Akasagarbha ( Kokuzo Bosatsu )

Dans l'iconographie, les bodhisattva ont souvent une allure et un port princier : parés de bijoux, (treize ornements en principe, dont collier, bracelets, boucles d'oreille, ceinture...) ils portent le pagne, le diadème, quelque fois le cordon brahmanique. Ils sont souvent représentés assis, dans les attitudes « d'aisance » ou de « délassement royal » (une jambe repliée sur le siège, l'autre pendante). Une grande finesse, et une apparence féminine les caractérisent. Souvent ils tiennent un lotus de la main droite. Ils ont un haut chignon et l'urna sur le front. Dans leur coiffure, ils peuvent porter l'effigie du Jina dont ils sont l'émanation (ainsi, Avalokiteshvara porte l'effigie d'Amitabha).

Les laïcs peuvent prendre les vœux de bodhisattva de façon formelle devant un maître éveillé. Ils s'engagent alors à œuvrer pour le bien de tous les êtres jusqu'à ce que tous aient atteint l'éveil.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard