FANDOM


Fichier:Viet0101.jpg

Le Royaume de Champa est un ancien royaume d'Indochine situé dans ce qui est aujourd'hui le Viêt Nam. Les Chams, sans doute d'origine indonésienne, occupaient les côtes du centre et du sud du Viêt Nam depuis l'époque néolithique.

Au IIe siècle, ils adoptèrent l'hindouisme au contact des commerçants indiens et formèrent le royaume de Champa (192), après la chute de la dynastie chinoise des Han qui avait contrôlé la région. Pendant les siècles suivants, ils combattirent à plusieurs reprises les tentatives de domination chinoises, parvenant pour la première fois à l'unité au début du Ve siècle.

Histoire du ChampâModifier

Les historiens chinois mentionneront à plusieurs reprises le Linyi entre 137 et 758. Les rois descendant de Quilan, probablement installés dans la région de Hué, subiront progressivement l'influence chinoise. Ils sont très différents des souverains à nom sanskrit et à l'origine du Champa, qui laisseront des inscriptions dans le Quang Nam. Le Linyi et le Champa seront difficiles à différencier pour les Chinois qui s'empareront de la capitale du Linyi en 446 et emporteront des idoles anthropomorphes attestant d'un début d'hindouisation. La fusion du Linyi et du Champa aura définitivement lieu avant 605, date de la première mention d'une capitale, établie au sud du Col des Nuages, près de My Son.

La naissance véritable du Champa serait contemporaine de quatre inscriptions en sanskrit de la fin du IVème siècle, trouvées dans le Quang Nam et le Phu Yên, qui mentionnent une divinité Bhadreshvara, le seigneur favorable, Shiva. Il s'agit de l'exemple le plus ancien, en Asie du Sud-Est, d'un nom de divinité analogue au nom du roi.

Shambhuvarma, qui tentera de rompre le serment d'allégeance obligatoire à la Chine, sera vaincu en 605. Les Chinois s'empareront de sa capitale, située près de l'actuelle ville de Tra Kiêu. Le roi, qui reste en place, devra régulièrement envoyer des ambassades à la cour des Tang, chargées d'apporter le tribut.

Le sacre de Vikrântavarman, en 653, marquera le début d'un long règne paisible. Son père, qui avait épousé une princesse cambodgienne du Zhenla (Chen La), semble avoir favoriser le renforcement de l'influence hindouiste. De nombreuses fondations verront le jour dans le cirque montagneux de My Son.

Le Champa subira plusieurs incursions javanaises qui aboutiront à la destruction du premier sanctuaire du Po Nagar en 774. Le plus ancien monument debout du Champa (fin du VIIIème siècle ou du début du IXème) est un ensemble de trois tours-sanctuaires ou kalan en briques, à la cella carrée et à la haute toiture en encorbellement, se trouvant au Pandurânga (région du Ninh Thuan). Ils semblent influencés par l'art indo-javanais.

Le souverain Harivarman Ier, qui mènera des campagnes militaires dans le nord du pays en 703 et 809, étendra son autorité sur la région comprise entre Hué et Phan Ri. L'extension maximale du Champa correspondra au règne d'Indravarman II. Ce roi bouddhiste, qui revendiquera son pouvoir au nom des mérites acquis lors de ses existences antérieures, exprimera une dévotion particulière au bodhisattva Avalokiteçvara, le Seigneur qui regarde vers le bas et incarne la Compassion du Bouddha.

La capitale sera transférée à Indrapura, dans la province septentrionale d'Amaravâti, près de Da Nang. Indravarman III y règnera près de quarante ans. Une inscription de 918, qui le décrit comme un excellent connaisseur des textes sanskrits, pose le problème d'un retour, peut-être partiel, à l'hindouisme. Le souverain, qui repoussera les Khmers en 950, se rapprochera de la Chine qui continuera à recevoir régulièrement les ambassades chames porteuses d'un tribut symbolique. Le Dai Co Viêt, ancêtre du Dai Viêt, se proclamera indépendant de la Chine en 968. Le souverain vietnamien Lê Hoan, qui occupera une partie du Champa, détruira Indrapura en 982. Les Chams devront installer une nouvelle capitale à Vijaya, près de Binh Dinh, en 1000. Elle y restera jusqu'à la fin du XVème siècle. Cette offensive vietnamienne marquera le début du déclin du Champa.

Attaqué par les Cambodgiens, les Vietnamiens et les Mongols (1284), Champa fut finalement conquis par les Vietnamiens aux alentours de 1470.

Voir aussiModifier

GalerieModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard