FANDOM


Afficher la carte de ce lieu
Galerie de photos sur Col du Tourmalet

Le Col du Tourmalet est le plus haut col routier des Pyrénées situé entièrement en France. Il est situé dans le département des Hautes-Pyrénées.

Voir aussi la page dédiée sur le site principal

  • Altitude : 2114 m.
  • Coordonnées géographiques : 42° 55' N, 0° 09' E.
  • Type : col routier , RD918 (ex RN618)
  • Relie: Bagnères-de-Bigorre, Campan, La Mongie) et la Vallée de l'Adour à l'est; Luz-Saint-Sauveur , Barèges et le gave de Pau à l'ouest.
    Il est en général fermé à la circulation début décembre et rouvert début juin.

Le col est le point de jonction entre les stations de ski de La Mongie et de Barèges, désormais réunies sous le nom de domaine du Tourmalet, plus grand domaine skiable des Pyrénées françaises.

TopographieModifier

Il s'agit d'un col de transfluence d'origine glaciaire. Il est dominé par le pic du Midi de Bigorre au nord (2 872 m) et au sud par le Pic d'Espade (2 467m).

Origine du nom:

  • Tourmalet peut signifier « mauvais détour », mais cette interprétation peut être contestée. En gascon, l'appellation pour un lieu dit « mauvais » utilise plutôt la raçine mau- (prononcez maou) comme dans Pic de Maupas.
  • Autre possibilité, la raçine mal- signifie plutôt « montagne » comme dans Vignemale. Le préfixe tour indiquerait une distance. Dans ce cas, Tour-mal-et ne s'applique à l'origine pas qu'au col et désigne « la montagne lointaine ».

HistoireModifier

Parcouru de tout temps par les bergers, les pèlerins ou les colporteurs, il obtient ses lettres de noblesse en 1675. Mme de Maintenon, franchit le Col pour la première fois en chaise à porteurs. La route de la vallée des Gaves, de Luz à Barèges étant très dangereuse et coupée par une crue, il ne reste plus que cette solution pour aller "prendre les eaux" à Barèges afin de soigner le Duc de Maine. Il faudra attendre 1736 pour qu'une route sûre relie Barèges à Luz.

La modernisation du chemin qui passe au col attend le milieu du XIXe siècle: La route thermale, une étape qui marque l'histoire et le début d'une grande aventure dans les Pyrénées. Elle est inaugurée le 30 août 1864, au sommet du Col. Les travaux avaient été financés par Napoléon III en 1859. Raymond de Carbonière, célèbre botaniste, fut un fidèle visiteur en 1874, lorsqu'il se rendait au Pic du Midi, site déjà très convoité par la science.

La route à péage qui conduisait du col au pied du Pic du Midi est aujourd'hui fermée à la circulation.

Le Col du Tourmalet à véloModifier

Le Tourmalet est assurément un des cols les plus prestigieux de France. La notoriété que lui confère le Tour de France, ainsi que les épreuves de masse comme Le Challenge des Pyrénées "les 4 As" (La Hubert Arbes, l'Ours, La Lapébie, le Défi Pyrénéen) ainsi que La Grande Boucle Internationale Féminine en fait un objectif majeur et une valeur sûre au hit parade des chasseurs de cols.

Caractéristiques techniques du col du Tourmalet:

Versant Campan-La Mongie: Le Col commence vraiment à Sainte Marie de Campan, à 857 m d'altitude pour 17 km de montée. La partie la plus difficile se situe entre Artigues (1290 m) et la Mongie Tourmalet, sur une distance de 5 km (10,2 % de moyenne). La pente moyenne de Gripp au Col est de 8,9%, avec les 500 derniers mètres à 14%.

Versant Barèges: La montée de Luz à Barèges n'est pas à négliger sur les 18,5 km d'ascension, car la pente moyenne est de 7,7 %. La pente moyenne de Barèges au Col est de 8,2 %, avec les 500 derniers mètres à 15 %.

Le Tour de FranceModifier

Le Col du Tourmalet fait partie intégrante de la "légende du Tour". Alors que les premiers Tours n'osent pas aborder la haute montagne, le pas est franchi en 1910 avec la première grande étape pyrénéenne. De 1910 à 2010, le Tour de France l'a franchi à 76 reprises, dont un double passage en 1974 et en 2010.

En plus des passages par le sommet du Tourmalet, le Tour de France a fait étape trois fois sur les pentes du Tourmalet, à La Mongie : en 1970 avec la victoire de Bernard Thévenet, en 2002 et en 2004.

On se souviendra d'Octave Lapize qui passa en tête le Col du Tourmalet le 21 juillet 1910, au cours de la grande étape Bayonne/Luchon (325 km), pour la première ascension de l'histoire du Tour.

En 2010 pour commémorer le centenaire de cette première ascension, le col du Tourmalet est exceptionnellement gravi deux fois: le mardi 20 juillet 2010, au cours de la 16e étape Luchon-Pau (Christophe Moreau en tête), et comme point d'arrivée, le jeudi 22 juillet, pour la 17e étape Pau-Col du Tourmalet (vainqueur Andy Schleck).

De nombreuse légendes ont marqué l'histoire de ce Col, on cite encore aujourd'hui le courage exemplaire d'Eugène Christophe, dans le Tour de 1913, qui, après avoir brisé sa fourche au début de la descente du Col, marcha jusqu'à Sainte-Marie de Campan où il effectua lui-même sa réparation dans la forge d'Alexandre Torné (à Sainte-Marie de Campan, une plaque commémore l'exploit du "Vieux Gaulois" Eugène Christophe).

GalerieModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard