Fandom

Les voyages de Nezumi Wiki

Cyprien Tokoudagba

2 462pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Cyprien Tokoudagba, plasticien contemporain béninois, né à Abomey en 1939 et mort le 5 mai 2012.

Biographie et œuvreModifier

Artiste autodidacte n’ayant été formaté par aucune école, Tokoudagba s’est tôt passionné pour le dessin, avant d’apprivoiser le modelage en terre glaise puis la sculpture en ciment. Très vite, il est devenu « l’homme qui savait décorer », et sa réputation dans la région est allée grandissant. Au point d’être sollicité pour restaurer un temple vaudou. Initié, adepte du dieu des eaux terrestres Tohossou, son père voulait qu’il devienne tailleur, mais il a commencé sa carrière en réalisant des peintures et des sculptures dans des temples. En 1987, il est nommé restaurateur au musée d’Abomey. Deux ans plus tard, grâce au commissaire d’exposition et spécialiste de l’art contemporain dans les cultures non occidentales André Magnin, les oeuvres de Cyprien Tokoudagba sont présentées au Centre Pompidou à l’occasion de l’exposition « Magiciens de la terre ».

Cyprien Tokoudagma déclarait: « Lorsque j’étais jeune, je fus envoyé chez un prêtre vaudou» un prêtre d'Initiation. Une fois arrivé là, il n'y a plus de retour en arrière possible. Nous avons appris comment faire de la magie, utiliser le force des mots, appliquer des formules qui marchent et les secrets des plantes. Dans le vaudou, chaque famille d'initiés prie un ou plusieurs dieux. À l'époque des esclaves, chacun voyageait accompagné de ses dieux vaudous. Ils étaient les seuls à pouvoir lui transmettre leur force. ».

André Magnin a convaincu l’artiste d’utiliser la toile comme médium, lui ouvrant les portes des collectionneurs d’art. Dans un style qui n’appartient qu’à lui, Tokoudagba évoque les rois, les dieux et leurs symboles, généralement sur fond blanc. Lui qui était lié à l’histoire du Bénin par ses ancêtres, dont certains avaient occupé des postes haut placés auprès des rois Ghézo, Glélé et Béhanzin, ne cessait d’approfondir son savoir et d’alimenter son imaginaire par des recherches dans les palais royaux.

Expositions (sélection) Modifier

  • 1989 : « Magiciens de la Terre » , exposition présentée simultanément au Centre Georges-Pompidou et à la Grande Halle de la Villette, à Paris.
  • 2004-7 :« Africa Remix : L'art contemporain d'un continent/ Contemporary Art of a Continent », Museum Kunst Palast, Düsseldorf ; Hayward Gallery, Londres ; Centre Georges Pompidou, Paris ; Mori Art Museum, Tokyo ; Johannesburg Art Gallery, Johannesburg ; Moderna Museet, Stockholm
  • 2006, la Fondation Zinsou à Cotonou lui consacre une exposition intitulée « Dahomey, rois et dieux » : soixante-quatre peintures originales, dix sculptures et un temple construit pour l'occasion.

Galerie Modifier

Tokoudagbamt.jpg
Magiciens de la Terre, 1989


Tokoudagba1.jpg
Acrylique sur toile


Tokoudagba2.jpg
Voodoo Pantheon


Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard