FANDOM


Les dharmapālas (défenseur du dharma en sanscrit) sont des déités courroucées du bouddhisme vajrayana. Ils sont généralement représentés sous une forme menaçante (visage coléreux, crocs, aura de flammes et cheveux dressés sur la tête, membres multiples, ornements macabres ou serpent en collier, armes en main). Leur rôle est particulièrement important dans le bouddhisme tibétain où ils sont appelés drag-gshed, de drag-po (coléreux ou cruel) et gshed-ma (démons infernaux bourreaux).

FonctionModifier

Malgré leur aspect agressif, ce sont des déités bénéfiques car leur fonction est de protéger le bouddhisme ou ses pratiquants ; beaucoup sont considérés comme des émanations de bodhisattvas ou de bouddhas. Ils sont parfois yidams, bien que certains considèrent qu’ils ne peuvent être utilisés comme tels que par les yogis expérimentés ou les lamas. Leur apparence effrayante et leurs actions violentes décrites dans les sadhanas (méditations rituelles), où ils tuent dévorent la chair de leurs victimes, en boivent le sang ou fracassent leurs os, représentent la destruction des obstacles internes (avidité, colère) ou externes à la poursuite de la réalisation spirituelle.

On distingue les dharmapalas éveillés, comme Mahakala, Palden Lhamo (Magzor Gyalmo), Ekajati, Caturmukha, Vajravega, Cittapati, Yama, Achi Chokyi Drolma, et les dharmapalas non-éveillés ou « mondains » qui sont des damchen, esprits de la nature subjugués par Padmasambhava ou d’autres mahassidhas, ou bien des divinités d’origine hindoue qui ont fait vœu de protéger le bouddhisme. Les plus connus sont Begtse Chen, Dorje Drakten, Tsui Marpo, Tseringma, Drogdze Wangmo, Rahula, Dorje Legpa (Damcan), Garwai Nagpo et Dorje Setrap. Quelques-uns d'entre eux sont considérés comme éveillés dans certaines traditions, comme Rahula et Dorje Legpa (lignée nyingma), Begtse Chen (cycle de Hayagriva de la lignée sakya), Dorje Setrap (lignée gelug) et le très discuté Dorje Shugden (faction issue de gelug).

Du fait que les rituels les concernant étaient autrefois transmis de façon secrète ou de leur aspect, leurs représentations sont parfois exposées dans une pièce moins directement accessible, ou même cachées.

Bouddhisme tibétainModifier

Les neuf principaux dharmapalas du bouddhisme tibétain sont :

  • Mahakala (Nagpo Chenpo)
  • Yama (Shinje)
  • Vajrapani
  • Yamantaka (Shinje Shed)
  • Hayagriva (Tamdrin)
  • Vaisravana (Kubera) (Bishamon-ten)
  • Shri Devi (Palden Lhamo)
  • Changpa
  • Prana Atma (Begtse)

Au JaponModifier

Les courants vajrayana japonais (shingon et partiellement tendai) connaissent comme divinités courroucées les myôô (明王), « rois lumineux » (allusion au feu de leur aura), dont les plus connus sont les « cinq rois de sagesse » (五大明王 Go daimyoo), rattachés chacun à un des bouddhas de sagesse :

  • Acala (Fudô Myôô),
  • Trailokyavijaya (Gozanze myoo),
  • Kundali (Gundari myoo),
  • Yamantaka (Daiitoku myoo),
  • Vajrayaksa (Kongoshya myoo).

D'autres comme Mahakala (Daikokuten) ou Hayagriva (Bato Kannon) sont restés proches de l'iconographie indienne.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard