FANDOM


Krishna (Kṛṣṇa, कृष्ण, sombre, bleu-noir, en sanskrit), aussi appelé Yadav, est une divinité importante de l'hindouisme. Dans la plupart des traditions hindoues, il est lui-même un dieu et également le huitième avatar (incarnation) de Vishnou. Pour les membres du vaishnava Chaitanya, il représente la divinité suprême à l'origine de toutes les autres, l'instructeur universel. C'est la divinité la plus vénérée de l'Inde à l'origine de nombreuses sectes bhâkta dédiées à son adoration.

OriginesModifier

La première mention de Krishna se trouve dans le Rig-Veda (Mandala VIII, 3-4) comme nom d'un sage, mais aussi celui d'un açoura, un hymne védique contant la défaite de 50 000 krishna et de leur famille par le dieu Indra, souvenir d'une guerre entre les premiers Indo-Européens et des populations aborigènes, Drâvida ou Munda, pour le contrôle de la plaine gangétique, populations dont la carnation foncée serait à l'origine du nom de Krishna. La paix entre ces belligérants aurait alors été scellée par un échange, l'adoption par les aborigènes des divinités indo-européennes et l'intégration du personnage symbolique aborigène de Krishna dans le panthéon indo-européen.

On le retrouve ensuite comme fils de Devakî et érudit dans un texte antérieur à la rédaction finale du Mahâbhârata, la Chhândogya Upanishad, puis, à partir de là, il accède au statut de divinité dans des textes comme le Harivaṃśa, un ajout tardif au Mahâbhârata qui raconte l'enfance du dieu chez les bouviers, ou comme le Gita-Govinda qui narre les péripéties de sa vie amoureuse avec les gopis. Le Bhâgavata-purâna qui raconte la vie du dieu, durant son incarnation terrestre (d'une manière parallèle au Mahâbhârata), est considéré pour beaucoup comme un livre sacré. Certains ont cru mettre en évidence, dans le Mahâbhârata, des références astronomiques datant du XVe siècle av. J.-C.

La position de Krishna dans l'hindouisme est complexe : il offre le visage d'un dieu aux multiples aspects et apparaît sous de nombreux noms, dans de multiples histoires, parmi différentes cultures et dans différentes traditions indiennes ; parfois celles-ci se contredisent.

Aspects principauxModifier

  • Krishna-enfant : les épisodes de son enfance dans la forêt de Vrindavan sont un thème central des discours dévotionels en Inde et recèlent de grands mystères ésotériques.
  • Krishna-berger : le dieu des bergers. Il est différent en cela à son frère Balarâma, dieu des cultivateurs, qui s'appelle parfois Haladhar, le seigneur à la charrue (ou pioche). On retrouve ici l'opposition mystique entre le cultivateur sédentaire et l'éleveur nomade, présente aussi dans la Bible avec la dualité Abel/Caïn, ainsi que la différence entre les sacrifices animaux dans l'Ancien Testament et les symboles de la terre (le pain et le vin), dans le Nouveau Testament.
  • Krishna centre de la dévotion (l'amoureux, le séducteur, le joueur de flûte). Il est fréquemment montré jouant de la flûte, séduisant les gopis (les gardiennes de troupeaux) de Vrindavan.
  • Selon les Gaudiya Vaishnava (vaishnava du Bengale issu de la filiation de Chaitanya) Krishna est « avatari » ou la source de tous les avatars. Vishnou lui-même est une de ses multiples émanations. Il enseigne le dharma et le yoga à Arjuna dans la Bhagavad-Gîtâ.

Un certain nombre de traditions locales et de divinités régionales ont pu avoir été englobées dans les histoires et la personne de Krishna.

Mais pour obtenir des explications détaillées sur sa nature transcendantale, ses divertissements, ses compagnons éternels et la voie qu'empruntent les sages pour le réaliser, les ouvrages de référence sont la Bhagavad-Gîtâ, le Srimad Bhagavatam, le Bhaktirasamrita Sindhu, le Chaitanya Charitamrita.

Les rapports de Krishna et des gopis, des femmes qu'il est censé avoir toutes satisfaites, symbolisent le Principe divin auquel les âmes individuelles cherchent à s'unir pour obtenir la libération.

Krishna s'oppose aussi aux dieux indo-européens, plus anciens, ce qui tend à confirmer son origine aborigène. Jeune homme, il persuade son beau-père et les autres vachers de Vrindâvana de ne plus vénérer le dieu Indra, dieu de la pluie et des moissons, mais en lieu et place, de faire une pūjā à la colline Govardhana et aux vaches. Le dieu, irrité de ne plus être prié, déclencha un déluge mais Krishna soulève la colline et dit aux habitants du village de se réfugier sous elle où ils seront à l'abri et où tous leurs besoins seront satisfaits. Comprenant sa défaite, Indra se prosternant devant Krishna, implore qu'on lui pardonne son orgueil et sa colère. Il rend cependant hommage à Agni, le dieu védique du feu sacrificiel, et en obtient le chakra, une arme incendiaire terrible.

Les noms de KrishnaModifier

Krishna peut porter de de nombreux noms parmi ceux-ci on trouve : Dâmodara (« Ventre en forme de corde »), Venugopâla (« Maître des vaches à la flûte »), Devakîputra (« Fils de Devakî »), Jagannâtha (« Maître du monde »), Yashodakrishna, Hari, Pârthasharâthi, Shârngin, Dvârakâvasin, Govinda, Gopala, Mâdhava, Ishvara, Nrsimhadeva, le Seigneur...

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard