FANDOM


Lawrence Weiner, né le 10 février 1942 est un artiste américain, l'une des figures centrales de l'art conceptuel. Il est né dans le Bronx, New York.

Biographie et œuvreModifier

Les premiers travaux de Weiner furent des expériences avec des shaped canvas, en découpant des carrés de tapis ou de cloisons. En 1968, quand Sol LeWitt énonça son Paragraphs on Conceptual Art (paragraphes sur l'art conceptuel), Weiner formula sa célèbre Declaration of Intent (déclaration d'intention) :

  1. L'artiste peut concevoir l'œuvre.
  2. L'œuvre peut être fabriquée.
  3. L'œuvre n'a pas besoin d'être faite.

Chaque partie étant de même valeur et en cohérence avec l'intention de l'artiste, la décision comme la situation repose pour le récepteur sur les modalités de la règle ».

Weiner crée son premier livre Statements en 1968, un petit livre broché de 64 pages avec des textes décrivant des projets. Édité par la fondation Louis Kellner et l'éditeur Seth Siegelaub, Statements est considéré comme un livre d'artiste conceptuel qui fit école à l'époque. Il participe au fameux Xeroxbook, aussi édité par Seth Siegelaub en 1968. Depuis le début des années 70, les installations murales ont été son médium principal. Néanmoins, Weiner travaille avec un grand nombre de médias, comme la vidéo, le film, les livres, les bandes sonores, la sculpture, la performance, l'installation et le dessin.

Avant de se définir comme artiste conceptuel, Lawrence Weiner a toujours souhaité qu'on le considère d'abord comme un sculpteur, un manipulateur d'objets qu'il s'amuse ensuite à inscrire dans des contextes sociaux et idéologiques à l'aide de leurs transcriptions dans la langue. Dans ses énoncés il est en effet question de matière, de couleur, de position, de tension, d'occupation de l'espace, de mouvement ou de durée, toutes des préoccupations appartenant effectivement au domaine de la sculpture si l'on veut bien la considérer dans son sens le plus large.

Le spectateur prend un réel plaisir à libérer son imaginaire entre visible et lisible, entre matérialisation et dématérialisation de l'objet d'art. Il ne s'agit pas du geste radical des années 1970 qui réduisait le concept à ses conditions minimales de présentation, mais au contraire de l'affirmation qu'un objet peut être l'équivalent d'un texte dans son pouvoir d'évocation poétique ou ludique.

Lawrence Weiner soutient l'idée que l'œuvre d'art, à l'ère de sa reproductibilité technique, obéit à de multiples possibilités de propagation dans le champ de l'art, substituant ainsi un phénomène de masse à l'événement unique rattaché à l'œuvre d'art originale. Les multiples, grâce à leurs petites tailles (quelques centimètres pour certains), leur grand nombre possible, induisent de nouveaux paradigmes artistiques et intègrent à tout un réseau multiforme propre à voir se développer l'idée d'une communication d'ordre planétaire. Dans ce jeu de l'art, la circulation des multiples et les connexions qu'elles suscitent deviennent l'espace idéal du questionnement du rôle de l'art dans notre société.

Ses œuvres sont présentées dans la galerie Leo Castelli à New York et la galerie Yvon Lambert à Paris.

Œuvres et expositions (sélections)Modifier

GalerieModifier

weiner5678.JPG
weiner9987.JPG
Livre d'artiste

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard