FANDOM


Makoto Sei Watanabe ( japonais 渡辺 誠 著 , Watanabe Makoto Sei) architecte japonais contemporain né en 1952 à Tokyo

Makoto Sei Watanabe est diplomé d'Architecture à l'Université de Tokyo en 1974. En 1976, il obtient son Master.
Il fonde en 1984 son agence, développant une architecture paradoxale, entre équilibre et instabilité, exploitant l’idée d’une productibilité intrinsèque du chaos. Le père de Watanabe étant biologiste, il s'inspire fortement des structures naturelles comme des fourmillières géantes ou des réseaux de neurones. Il est aussi féru de technologies modernes, en particulier dans le domaine de la simulation de programmes d'urbanisme sur ordinateur.

Pour Watanabe, l’architecture doit rendre visible l’invisible. Avec le projet The Induction Cities (débuté en 1990), l’agence développe à l’échelle urbaine les idées de fragmentation chaotique et de génération spontanée qui permettent l’émergence de nouvelles figures dans la ville. Cette démarche poursuivie depuis près de vingt ans a servi de point de départ à de nombreux projets réalisés, parmi lesquels le projet d’aménagement de la station de métro d’Idabashi en 2000.

Parallèlement à sa pratique d’architecte, il enseigne:

  • 1988 / 1997: Yokohama National University.
  • 1994/ 1995 : Kyoto Seika University.
  • 1997 : Tokyo Denki University.

DistinctionsModifier

  • 1994 : Lauréat du Hylar international Award.
  • 1997 : Lauréat du SDA Award : Ministère de l'Industrie du Japon.

Son œuvre architecturaleModifier

Parmi ses premières réalisations, on peut citer l’Aoyama Technical College à Tokyo (1988 – 1990) dans lequel l’idée d’un chaos organisé se structure à la manière d’un phénomène naturel.

Avec la série de prototypes Jelly Fish Houses (1990 – 1997), Watanabe expérimente l’élaboration d’un dispositif perceptuel complexe qui confère à l’espace une dimension physique et tactile. La perception des phénomènes spatiaux est remise en question comme, par exemple, au K Museum de Tokyo (1996), qui semble jaillir du sol dans un mouvement ascensionnel défiant la logique naturelle de la pesanteur.

K MuseumModifier

Le K:Museum a été conçu en 1996, il se trouve à Ariake, près de Odaiba et du centre d’exposition et de conférence Tokyo Big Sight. Makoto Sei Watanabe,essaie dans cette réalisation de se libérer de la gravité, une des grandes contraintes de l’architecture. K:Museum est concu comme un défit aux forces de la pesanteur avec un batiment rectiligne accroché au sol en son centre seulement. Les ailes avant et arrière sont suspendues dans le vide. Le bâtiment de ligne rectangulaire et de formes abstraites couvertes de métaux réfléchissants est concu pour répondre à la lumière, tandis que le sol ondulé est couvert d’un matériau absorbant la lumière.

Le musée peut figurer un vaisseau de lumière voguant sur une mer aux vagues noires. Ces vagues noires sont plantées par endroit de tiges argentées bougeant avec le vent. Ils s’agit de sculptures intitulées “Touching the Wind”, jouant comme interface entre le building solide et statique et l’environnement naturel changeant. On peut penser que le vaisseau:building est en phase d’attérisssage ou de décollage, il touche le sol pour un bref instant pour repartir. Tous ces éléments de mouvement et de contraste représentent la ville en mouvement, sans cesse changeante et constituée d’extrèmes.

Hélas Ariake est une vaste zone gagnée sur la mer et qui a connu une forte expansion pendant la bulle économique des années 1980. Pendant la bulle, les infrastructures de la zone se sont développées mais le développement urbain, la construction des grands ensembles de buildings de bureaux, a été interrompue par la récession économique des années 1990, laissant une grande partie de l’espace d’Ariake vide, déserté par la ville qui n’a pas eu le temps de naître autour du musée.

Station de métro IidabashiModifier

Cette station de la ligne Oedo a été la première au monde entièrement conçue par ordinateur.
L'architecte a ici voulu créer une station "organique", plaisante et pratique entre couloirs, escaliers, salles d'échanges et quais.

Autres projets et réalisationsModifier

  • 1990 : Aoyama Technical College Tokyo (concours international 1988)
  • 1990 : Jelly Fish : Second House (projet).
  • 1991 : Chronospace : Spiral Hall Tokyo.
  • 1992 : Stera Vista : Residence (projet)
  • 1992 : Lagoon : Residence (projet)
  • 1994 : Jelly Fish II (projet)
  • 1995 : Mura:No Terrace Gifu.
  • 1996 : Atlas Housing Tokyo
  • 1996 : Fiber Wave Tokyo
  • 1996 : The New Capital of Japan : New Capitol Building (projet)
  • 1998 : Fiber Wave Chicago Athaneum
  • 1998 : Jelly Fish III Shanghaï, Chine.
  • 1999 : Star site : housing Tokyo.
  • 2000 : IIdabashi Subway Station Tokyo Subway, Ligne 12 (concours 1991)

Expositions récentes Modifier

  • 1995 : Architectural Design Conference, Yokohama ; Japan Institute of Architects, Wooden City.
  • 1997 : Tokyo University Digital Museum The Virtual Architecture.

Voir aussiModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard