FANDOM


Takamori Saigô ( japonais 西郷 隆盛, Saigō Takamori) est né en 1827 à Kagoshima, dans le domaine de Satsuma et décédé en 1877.

BiographieModifier

Issu d'une modeste famille de samouraïs, il obtient une place importante auprès de Shimazu Nariakira, daimyō de Satsuma. Son opposition au shogunat, son obstination et sa position pro-occidentale lui vaut d'être exilé en 1859. Mais il est rappelé en 1864 et entraîne des armées. Son frère est le Feld-maréchal et ministre d'État japonais Yorimitchi Saigô.

Il mène les troupes impériales lors de la guerre du Boshin et devient un des fervents leaders de la révolution Meiji. Avec d'autres commandants, il parvient à rendre le pouvoir à l'empereur.

Cependant, il se retrouve plus tard opposé à la politique d'ouverture et de modernisation du pouvoir qu'il a contribué à mettre en place. En effet, ces changements annonçaient la fin du pouvoir des samouraïs, mettant en place des structures de gouvernement civiles.

En 1873, pour canaliser les révoltes vers l'extérieur et « occuper » ses samouraïs, Saigô souhaite lancer ses troupes à la conquête de la Corée (Seikanron). De plus, la Corée refusait de reconnaitre la légitimité de l'Empereur et semblait une proie facile. Mais les conseillers impériaux, Hirobumi Itō, Okubo Toshimichi et Tomomi Iwakura jugent cette option trop coûteuse et s'y opposent.

La rébellion de Satsuma (1877)Modifier

Saigo démissionne alors pour rentrer dans son pays natal, Kagoshima, où il fonde une école privée(私学校). Ses « disciples » prennent alors le contrôle de cette région qui devient pratiquement indépendante.

Pour calmer la fronde, les conseillers impériaux approchent Saigô pour lui proposer un retour à la capitale mais, au même moment (mars 1877), ses partisans s'opposent violemment au désarmement d'un arsenal local du gouvernement considéré comme une tentative de désarmement de la région.

L'insurrection, menée par les troupes de Saigô contre les forces impériales, comptait près de 40 000 hommes. Pour mater la « rébellion de Satsuma » (西南戦争 Seinan senso; la guerre du Sud-Ouest, Le gouvernement central mobilise 70 000 hommes de l'armée de terre mais aussi des forces navales. La défaite qui s'ensuit sonne le glas des samouraïs. Acculé, Saigō est blessé au combat le 24 septembre 1877. Il décide alors de faire seppuku (suicide rituel japonais) et demande à un de ses lieutenants de l'assister.

C'est sa mort héroïque qui a fait la grande célébrité de Takamori Saigô. Ce dernier est reconnu comme la figure emblématique du « dernier samouraï ». Une fameuse statue en bronze de Saigō, exécutée en 1898 par Takamura Ko, un célèbre sculpteur japonais, se trouve à Tôkyô dans le parc d' Ueno. D'autres statues notoires se situent à Kagoshima.

La dernière bataille de Takamori Saigô et des samouraï contre le gouvernement Meiji a servi de base historique au film Le Dernier Samouraï sorti en 2003, avec Tom Cruise.

La statue célèbre du parc de Ueno
Statue à Kagoshima

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard