FANDOM


Takeo Adachi est un artiste contemporain japonais né en juin 1945 à Kyoto.

Takeo Adachi étudie à l'Université des Beaux Arts de Kyoto de 1966 à 1970, puis c'est en visitant les États-Unis et la Grande Bretagne que Takeo Adachi parfait son art. De 1972 à 1976, il participe à une grande tournée du Red Buddha Theater en Europe et aux USA.

Depuis 1988, Takeo Adachi vit et travaille à Paris, en France. Après de nombreuses expositions à Paris en 1996, à Clermont-Ferrand ou à Kyoto en 1998, Genève ou encore New York.

Observateur fidèle de la nature, son art s’ingénie à saisir l’essence des choses, à trouver une résonance plus profonde, plus mystérieuse, qui transcende la forme. On peut voir dans ses œuvres dépouillées une sorte d'écho de la tradition de la calligraphie, mais aussi une évocation des jardins zen. Quelques roches mises en scène, dans une immensité de sable blanc, régulièrement ratissé. Elles deviennent sommets montagneux, surplombant le mouvement infini des vagues de la mer. Méditation éternelle sur l’impermanence de la nature. Takeo est le digne passeur contemporain de ces valeurs ancestrales, de la sagesse bouddhiste du Grand Véhicule, projet philosophique, religieux, avec ses propositions de vie, qui a essaimé dans son pays au premier millénaire de l’ère chrétienne occidentale.

Son art est une ascèse, une quête alchimique du vrai métaphysique. Témoignage de la beauté extatique du réel, sur une arête fine, à la limite du maniérisme, séduction technique facile. La Pierre, caressée de lumière, la profondeur des ombres, l'exaltation des volumes fondent une présence têtue, magique. La corde apparaît bientôt, comme une nécessité intérieure, encore inconsciente.

Il y a plusieurs niveaux de perception de l’Art de Takeo Adachi, qui est interprétation et non imitation du réel ou de la nature. La séduction des lumières et des ombres, imprégnant, pierres, branches ou cordes, donnant vie et profondeur aux objets, la virtuosité du dessin, peuvent fasciner tout un chacun, au premier degré. Mais comme dans la progression du bouddhiste zen vers la sagesse et le nirvana, un autre monde, idéel, cette fois apparaît peu à peu.

Les pierres rondes, posées en cercle, comme suspendues dans la lumière, deviennent symbole de force, de permanence, d’unité, d’harmonie, d’équilibre. Celles qui jouent avec la branche, de tension avec l’organique, plus vulnérable. La corde verticale comme un destin cruel et inflexible qui enserre la pierre, fruit captif. Allégorie de l’autorité et de la servitude, de l’étouffement des libertés. La foule des métaphores se presse aux portes de l’imaginaire.

Expositions personnelles récentesModifier

  • 1998 Volvic Museum and Municipal Leisure and Cultural Center, Clermont-Ferrand, France
  • 1999 “Light, Resonance, Stone” with music by Yuka Takechi, Musiculture Studio, Paris
  • 2001 Exposition Centre Ville Télévision, Paris

Expositions collectives récentesModifier

  • 1997 National Museum of Natural History, Paris
  • 1998 Three exhibits in Kyoto and Takamatsu, Japan
  • 2000 “Contemporary Visions of Japan,” XXXIInd International Festival of Painting, Cagnes- sur-Mer, France
  • 2001 Exhibition in Kyoto, Japan
  • 2002 Galerie Kashya Hildebrand, Geneve, Suisse
  • 2008 Maison des Arts Antony (92)

CollectionsModifier

  • Kléber Palace Hotel, Paris
  • Museum of Contemporary Art, Saitama, Japan
  • Prefecture Museum, Kyoto, Japan

GalerieModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard